# Bondage

Bondage strict

Immobilisation dans la playroom de Chapshard à l’aide de chaines, d’un crochet dans le cul et d’un système de cordes avec poulies.
Les chaines, lourdes dans la durée, ont tendance à me faire baisser les bras. Mais à chaque fois que mes bras s’abaissent, les cordes fixées aux poignets font remonter le crochet anal un peu plus profondément …

Le Maître profite de cette position pour me fouetter le dos et le cul. Suite à un problème technique, nous n’avons malheureusement pas de vidéo exploitable 😞.

Fin du plan en modifiant l’immobilisation …

Full latex

En full latex entre les mains de Chapshard et de son Alpha TheFoxal.
Cagoule équipée d’un inhalateur fixé au collier pour gazage au poppers.
Le Maître m’immobilise sur la chaise de bondage en prenant soin de mettre ma queue sous électro. TheFoxal en profite pour me travailler longuement les tétons: à la main pour commencer puis roulette à pointes et cravache.
Le Maître reprend ensuite la main en jouant avec l’électro… pour me permettre de me purger.

 

Fin du plan en combinaison néoprène aux pieds de TheFoxal…

En attendant 2019

En attendant les douze coups de minuit pour le passage à 2019, Chapshard décide de m’immobiliser sur le plan de bondage… tout en ajoutant environ 80 pinces en bois sur le corps.
L’attente de 2019 est longue… mais le moment d’enlever les pinces est encore plus hard. Merci Maître.

 

 

Précision de Chapshard :

Les pinces en buis qui sont utilisées ici ne sont pas de simples « pinces à linge » mais des pinces japonaises spéciales SM dont le pouvoir de serrage est particulièrement impressionnant. Je les ai achetées à Tokyo il y a quelques années.
La multiplication des pinces sur des zones précises (ou canaux médians) provoque une profonde douleur, qui s’amplifie au moindre mouvement, à la moindre respiration…

 

fr Français
X